Déménagement : Le Dr Cédric Kron vous accueille désormais dans son nouvel espace de consultation situé au 57 avenue de Villiers Paris 17e.

Nymphoplastie : Réduction des petites lèvres

Nymphoplastie : Réduction des petites lèvres du sexe féminin | Dr Kron

La nymphoplastie (ou labiaplastie) est une intervention de chirurgie réparatrice et esthétique dont l’objectif est de réduire la taille des petites lèvres génitales. Elle permet de corriger l’aspect de la vulve en réduisant les lèvres excessivement développées.

Les traitements des organes génitaux de la femme tels que la nymphoplastie ou l’augmentation du point G relèvent de la chirurgie ou de la médecine de l’intime. Chaque cas sera discuté tranquillement lors de la consultation préopératoire. Une fois qu’il connaîtra vos besoins, le chirurgien pourra vous conseiller sur les différentes options envisageables ainsi que les suites de chaque intervention.

Fiche SOFCPRE

1. Gênes causées par l'hypertrophie des petites lèvres

Les petites lèvres sont généralement cachées par les grandes lèvres. Il est cependant fréquent que celles-ci soient plus importantes et débordent des grandes lèvres de façon plus ou moins importante, on parle alors d’une hypertrophie des petites lèvres.

Trois types de gênes peuvent motiver une chirurgie de réduction des petites lèvres :

  • gêne esthétique : certaines patientes souhaitent modifier l’aspect de leur vulve dans la mesure où elles considèrent que leurs petites lèvres sont trop apparentes
  • gêne sexuelle : une hypertrophie des petites lèvres peut provoquer une gêne à l’intromission ainsi qu’une douleur en raison de la rentrée des tissus lors des rapports sexuels (pénétration), entrainant ainsi des dyspareunies (douleurs lors des rapports). 
  • gêne fonctionnelle : certaines femmes peuvent ressentir un inconfort, une irritation lors de la pratique de certains sports (vélo, équitation, voire durant une marche prolongée) ou de l’habillement (en particulier lors du port de vêtements serrés). 

Pour les patientes qui subissent une gêne fonctionnelle majeure en raison de l’hypertrophie de leurs petites lèvres, une prise en charge partielle de l’intervention par la sécurité sociale est envisageable au titre de la chirurgie réparatrice.

2. Le principe d'une nymphoplastie

Une nymphoplastie s’adresse aux femmes qui présentent une gêne fonctionnelle et/ou un complexe liés à une hypertrophie des petites lèvres.

Cette intervention consiste à réduire les excès cutanéo-muqueux au niveau des petites lèvres de façon à leur donner l’apparence souhaitée.

En fonction de l’anatomie initiale des patientes, ces résections se feront à différentes hauteurs et prendront différentes formes.  Lors de la consultation initiale, le chirurgien vous présentera les avantages et inconvénients de chaque technique et vous conseillera la plus appropriée à votre morphologie.

Il existe deux types de nymphoplastie :

  • Labiaplastie longitudinale :

Cette technique consiste à retirer les excès cutanéo-muqueux le long de la petite lèvre suivant la forme d’un croissant.

Les cicatrices inhérentes à la résection sont généralement invisibles du fait de l’usage d’une technique de suture enfouie.

L’intérêt de cette technique réside dans le fait que les lèvres conservent leur apparence naturelle et que le risque de lâchage de la suture est très faible. Dans certains cas, cette technique présente l’inconvénient de placer la cicatrice sur une zone de contact avec les sous-vêtements.

  • Labiaplastie triangulaire :

Cette technique consiste à effectuer une résection centrale en V (forme de triangle) des excès cutanéo-muqueux.

Elle présente l’intérêt de diminuer la taille de la cicatrice (limitée à la région centrale des lèvres) et de dissimuler celle-ci dans les plis entre les grandes et les petites lèvres. Les lèvres conservent généralement la même épaisseur et la même couleur sur toute leur longueur. De plus, les plis naturels des lèvres sont conservés après l’intervention.

Si cette technique permet d’obtenir de très bon résultat, elle ne permet pas toujours de traiter les hypertrophies des petites lèvres particulièrement importantes. Une nymphoplastie longitudinale est alors plus appropriée.

Une nymphoplastie dure généralement 45 minutes. Elle est pratiquée sous anesthésie locale ou générale. Le plus souvent, la patiente peut sortir de la clinique le jour même de l'intervention (hospitalisation ambulatoire). Les fils utilisés sont résorbables et tomberont entre 5 et 21 jours environ.

3. Suites opératoires d'une chirurgie des petites lèvres

Les suites opératoires d’une nymphoplastie sont généralement simples.

Il est nécessaire de suivre les conseils d’hygiène pendant la cicatrisation.  Une désinfection locale doit être effectuée plusieurs fois par jour jusqu’à la disparition des fils résorbables (10 à 15 jours après l’intervention). Il est également nécessaire de bien nettoyer les lèvres après chaque passage aux toilettes. Il est possible de prendre une douche dès le soir de l’intervention mais les bains doivent être proscrits jusqu’à cicatrisation et résorption complète des fils.

Pendant les premiers jours suivant l’opération chirurgicale, une gêne dans la marche peut être ressentie ainsi que de légères brulures, qui peuvent être soulagées par des antalgiques simples.

Les rapports sexuels sont à proscrire pendant la cicatrisation (après 3-4 semaines généralement).

Si le résultat de la réduction est immédiat, le résultat définitif d'une nymphoplastie ne peut être observé qu’après trois à six mois, lorsque l’œdème induit par l’intervention a complètement disparu et lorsque les lèvres ont retrouvé leur finesse et leur souplesse.

Fumer augmente le risque de complications chirurgicales de toute chirurgie. Arrêter de fumer 6-8 semaines avant l'intervention élimine ce risque supplémentaire. Si vous fumez, parlez-en à votre médecin, votre chirurgien et votre anesthésiste ou appelez la ligne Tabac-Info-Service au 3989 pour vous aider à réduire les risques et mettre toutes les chances de votre côté.

Renseignements

Pour toute demande de renseignements, n'hésitez pas à nous laisser vos coordonnées.

Autres interventions :

Lifting du visage LVPA

Le lifting du visage LVPA (Lifting vertical profond antérieur) permet de corriger naturellement et durablement les relâchements du visage.

Keybody-Lipo

Keybody-Lipo est une procédure innovante de suppression définitive des graisses .

Fils tenseurs Silhouette Soft

Les fils tenseurs Silhouette Soft TM repositionnent les tissus et les volumes du visage sans bistouri, ni cicatrice.

Mésolift

Le mésolift est un traitement de mésothérapie qui revitalise en profondeur la peau du visage, en lui apportant tous les nutriments dont elle a besoin.

Prothèses mammaires

Une augmentation mammaire par prothèses ou implants doit embellir la forme et la taille d'une poitrine tout en proposant un résultat naturel.

Keybody-Skin

Keybody-Skin est un protocole innovant de régénération en profondeur de la peau qui met à profit les dernières avancées en matière de médecine esthétique.